Les meilleures façons de réduire votre risque de blessures courantes

Bam! Une voiture heurte quelqu’un sur un passage pour piétons et le genou du piéton se tord. Un témoin veut aider et commence à courir vers l’accident, mais elle s’éloigne du trottoir avec un angle inconfortable et saute: son genou se retourne. Deux blessures au genou – les deux accidents – mais l’une est plus évitable que l’autre. Bien que vous ne puissiez pas contrôler les mauvais conducteurs (ou d’autres impacts potentiels sur le corps), vous pouvez prendre des mesures pour que votre corps bouge comme prévu, afin de ne pas vous blesser.

Alors qu’est-il arrivé à notre citoyenne inquiète lorsqu’elle a quitté le trottoir? Une possibilité probable est que son mouvement a été compromis par les muscles qui soutiennent son genou. Et cela était probablement dû à des muscles sous-actifs et hyperactifs.

Chez LSA nous expliquons souvent à nos adhérents qu’une mauvaise posture ou un mauvais mouvement est en grande partie liée aux muscles sous-actifs et hyperactifs. La posture est un facteur constant dans la vie – comment vous restez debout et assis toute la journée et la position dans laquelle vous dormez la nuit.

Le genou du coureur, les douleurs dans le bas du dos, les problèmes d’articulation de l’épaule, les ischio-jambiers et la tendinite d’Achille sont des exemples de blessures souvent causées par de mauvaises habitudes de mouvement.

Voici comment cela fonctionne: chaque fois que vous vous déplacez, de l’énergie est transférée dans tout votre corps, ce qui crée une réaction en chaîne. Lorsque vos hanches, votre torse et vos épaules sont bien alignés (et que vous n’avez pas de muscles sous-actifs ou trop actifs), l’énergie se transfère facilement lorsque vous vous déplacez. Mais si vous vous déplacez de manière incorrecte et que vous perdez l’alignement, une partie de cette énergie dévie et peut fatiguer les articulations et les muscles, ce qui augmente vos risques de douleurs et de blessures. La clé du maintien de l’alignement réside dans la force et la stabilité autour des zones les plus vulnérables, ainsi que dans la mobilité, l’équilibre et la fonction articulaire.

Cela peut sembler beaucoup de travail, mais la bonne nouvelle est qu’il est simple de commencer à s’améliorer dès maintenant: prenez conscience de votre posture, corrigez-la régulièrement et essayez des séances de mouvements comme nous en proposons chez LSA. Séances basées sur une évaluation de la qualité de vos mouvements et un plan d’entraînement personnalisé.

Suivez ces conseils pour vous aider à vous asseoir et à rester debout en bonne posture:

1. Commencez par corriger votre posture 15% du temps, quel que soit le cas – à votre bureau, dans la voiture ou au lit – et avancez à partir de là.

2. Gardez vos épaules tirées vers l’arrière et le bas, loin de vos oreilles.

3. Ayez une poitrine fière, mais faites attention à ne pas aller trop loin et faites en sorte que vos côtes se détachent.

4. Si vous êtes debout avec une posture parfaite, vos oreilles doivent être alignées avec vos épaules, vos hanches avec vos genoux et vos genoux avec vos chevilles. «Imaginez que vos hanches soient un seau d’eau que vous devez garder parallèlement au sol».

Même si une routine de mouvements solide est excellente pour consolider vos points faibles, rappelez-vous, l’amélioration de votre posture est le meilleur avantage pour vous.

Comme pour toute tentative de créer une bonne habitude, commencez simplement, prenez une heure régulière et soyez aussi cohérent que possible. (Et n’oubliez pas de regarder des deux côtés avant de traverser la rue.)

Séance d’évaluation physique GRATUITE

Prenez rendez-vous pour une séance d’évaluation GRATUITE  et découvrir comment nous pouvons vous aider à atteindre vos objectifs. DEMANDER UN RDV
0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire